Le label des répertoires rares et inédits...
fr en
Nesterenko
Photo : Nima Yeganefar

Bogdan Nesterenko

Accordéon de concert

Né en Ukraine, Bogdan Nesterenko commence l’apprentissage de l’accordéon à l’âge de sept ans, puis bénéficie de l’enseignement de maîtres de l’école soviétique très renommée de l’accordéon (V. Razdovarova, E. Vachtchenko, A. Nazarenko et I. Snedkov). En 1997, il entre au Conservatoire supérieur de musique de Kharkov (Ukraine) où il obtient les diplômes supérieurs d’accordéon, de direction d’orchestre, d’analyse, d’écriture et de musique de chambre. Il y étudie aussi le piano. Depuis 2001, il est soliste à la Philharmonie régionale de Kharkov et collabore avec différentes formations de Kharkov et de Kiev.

Lauréat de plusieurs concours internationaux d’accordéon, il produit deux disques en solo, Bogdan Nesterenko (2004) et Accordéon baroque (2006), et un autre avec un ensemble de musique traditionnelle d’Ukraine « Melana » (2005).

Installé à Lille depuis 2006, Bogdan Nesterenko donne un grand nombre de récitals en France, en Suisse, en Italie, en Allemagne et en Ukraine, dont certains entièrement consacrés à la musique baroque, fait rare pour un accordéoniste.

Il se produit également en musique contemporaine et participe aux créations de O. Yagoubi (Concerto des deux mondes pour accordéon et orchestre symphonique), de Maurice

Bourbon (plusieurs oeuvres pour ensemble vocal et accordéon), de Ch. Hache (trois concertos pour accordéon et orchestre d’harmonie) et de S. Fache (concerto pour accordéon et big band).

Il forme deux duos : avec le violon de Stefan Stalanowski (super soliste de l’Orchestre national de Lille), pour des concerts de musique slave du XIXe , et avec la balalaïka de Micha Tcherkassky, pour la recréation d’un univers russe bien particulier. Depuis 2009, il tourne en France avec la mezzo-soprano Donatienne Milpied dans le spectacle Les Dessous d’une cantatrice.

Bogdan Nesterenko multiplie les expériences musicales : avec l’ensemble vocal « Coeli et Terra » (direction M. Bourbon), avec le Quatuor Annesci, avec A. Raës (piano), avec S. Dobrakowski (orgue) ou encore avec A. Bystrichenko (bandoura). Il enregistre les chansons de Pierre-Jean de Béranger avec J. Fages (chant) et participe à l’enregistrement de la musique originale de N. Debard pour le film Gagarinland.

Bogdan Nesterenko joue sur un accordéon russe de marque « Jupiter », un instrument offrant, grâce à sa richesse de timbre et à ses multiples registres, des possibilités musicales très étendues.

Pour en savoir plus :

http://www.bogdan-nesterenko.com