The label of rare and unpublished repertoires...
fr en
Miaskosvky

Nikolaï Miaskovsky

Piano sonatas 1, 5, 9

Lydia Jardon

play
pause
order

"Première de cordée dans l'Himalaya du piano" (Le Monde - Pierre Gervasoni /2011), la pianiste française Lydia Jardon poursuit l'intégrale des Sonates de Miaskovsky (1, 5, 9) après les Sonates "de la colère intérieure" (2, 3, 4) parues en 2009.
Découvrez la force émotionnelle et mystique de ce compositeur monumental maudit, si peu interprété :

Achetez également ce disque sur www.ledisquaire.com ou en streaming sur www.theorchard.com.

Sonate n°1 Op.6

1.
I - Moderato assai ed espressivo
2.
II - Allegro affanato
3.
III - Largo espressivo
4.
IV - Non allegro

Sonate n°5 Op.64 n°1

5.
I - Allegreto capriccioso
6.
II - Largo espressivo
7.
III - Vivo
8.
IV - Allegro energico

Sonate n°9 Op.84

9.
I - Allegro non troppo
10.
II - Andante sostenuto
11.
III - Molto vivo


Art Director and Sound Engineer: Jean-Marc Laisné.

AR RE-SE 2019-7

Available in March 2020 !

Composées entre 1910 et 1940, les sonates pour piano de Miaskovsky résonnent comme le journal de bord de ses états d’âme. Chute du Tsarisme, un père officier assassiné par les bolchéviques sur un quai de gare, refus de se conformer aux critères artistiques du Stalinisme, la vie de Nicolaï Miaskovsky fut un véritable enfer.

Enregistrées en 2009 par Lydia Jardon, « première de cordée dans l’Himalaya du piano » (Le Monde 2012), saluées unanimement par la critique les sonates n° 2, 3, 4 : « trilogie de la colère » témoignent musicalement d’une période de l’histoire russe où liberté intérieure était synonyme de survie.

Dans le second opus, l’interprète débute par la gigantesque sonate n°1 : écriture scriabinienne tourmentée, atonale, proche du délire. Une partition mise en miroir avec les sonates n°5 et 9 post romantiques, voire folkloristes. Sans doute parce que le harcèlement politique dont Miaskovsky fut l’objet le poussa vers une musique moins ésotérique, plus proche du peuple. On remarquera dans le troisième mouvement de la sonate n°5 la reprise du thème obsessionnel qui « hante » la sonate n°1.

Dans la perspective de l’intégrale des sonates pour piano de Miaskovsky dont le dernier disque sortira en 2023, Lydia Jardon a choisi de clore ce second cycle par la sonate n°9, quasiment enfantine, dont les accents renvoient à certaines pièces de Kabalevski, ou même aux « Pièces Lyriques pour piano » de Grieg, écrites en 1867.

La presse en parle !

mediapart
A la lumière de Lydia Jardon

« Préférer les chemins de traverse aux autoroutes musicales, tel est l'honneur de Lydia Jardon pianiste bardée de prix qui, depuis presque vingt ans, promeut, grâce à son label Ar-Ré-Sé, des compositeurs oubliés ou simplement méconnus. [...] »

Lire la suite

Mediapart, 28 Mars 2020, Frédérick Casadesus

onmag
CD : Lydia Jardon joue les sonates de Miaskovsky

«  Le mérite de ce disque est de mettre l'accent sur un domaine méconnu de la production du compositeur russe Nicolai Miaskovsky, contemporain de Prokofiev et de Chostakovitch : son œuvre pour piano. Les trois des neuf sonates que joue Lydia Jardon montrent une écriture pianistique foisonnante qu'elle révèle avec brio. [...]  »

Lire la suite

OnMAG, 6 avril 2020, Jean-Pierre Robert

Pizzicato
Hervorragende Myaskovsky-Interpretationen

«  Nikolai Myaskovsky (1881-1950) is probably best known for his symphonies (and this through the recordings of Yevgeny Svetlanov). For the less known piano sonatas Lydia Jardon is an artistically extremely valuable advocate. After a first CD with the Sonatas 2, 3 and 4 (released in 2009), she now plays the Sonatas 1, 5 and 9. [...]  »

Lire la suite

Pizzicato, 8 avril 2020

crescendo
Un deuxième volume de sonates pour piano de Miaskovsky par Lydia Jardon

«  Lydia Jardon a bien compris le message qui se lit entre les notes d’une musique attirante, mais qui demande, un peu à la manière de Scriabine, une audition renouvelée et attentive. La pianiste en traduit toutes les nuances et toutes les inflexions mélodiques avec un sens aigu de l’équilibre et de la clarté, sans négliger les caractéristiques d’un art en fin de compte personnel, malgré les influences esthétiques qui pointent l’oreille de temps à autre. Lydia Jardon maîtrise aussi l’émotion, qu’elle distille avec cette gravité qui transparaît tout particulièrement dans la Sonate n° 9, au milieu des souvenirs amers qui affleurent. [...]  »

Lire la suite

Crescendo Magazine, 15 avril 2020, Jean Lacroix

Thierry Vagne
Lydia Jardon joue Nicolaï Miaskovsky

«  C’est une musique à la fois exigeante et assez captivante, très construite, jamais bavarde ; Lydia Jardon en restitue superbement et l’architecture et les élans. [...]  »

Lire la suite

Thierry Vagne, 17 avril 2020

Le Monde
Sélection albums : Nikolai Miaskovsky, Mapache, S.Pri Noir, Aynur…

«  A écouter cette semaine : des sonates pour piano par Lydia Jardon, un duo guitares-voix venu de Los Angeles, une valeur sûre du rap français, une chanteuse kurde bouleversante… [...]  »

Lire la suite

Le Monde, 17 avril 2020, Pierre Gervasoni

France Musique
Musique matin à la maison avec Verdi, Brel, Lydia Jardon et Arnaud Merlin

«  Musique Matin est de retour tous les jours de 8h à 9h, pour une heure de Matinale produite à la maison avec différentes chroniques, une interview avec un musicien, des nouveautés discographiques, un focus sur les spectacles disponibles en ligne et toute l'actualité de la vie musicale. [...]  »

Lire la suite

France Musique, 22 avril 2020