The label of rare and unpublished repertoires...
fr en
Mulsant3

Florentine Mulsant

From Ushant Island to Armenia



play
pause
order

CD n°1

Passacaille

1.
Passacaille op 29

Sept lumières figitives op 55

2.
Sept lumières fugitives op 55 - I
3.
Sept lumières fugitives op 55 - II
4.
Sept lumières fugitives op 55 - III
5.
Sept lumières fugitives op 55 - IV
6.
Sept lumières fugitives op 55 - V
7.
Sept lumières fugitives op 55 - VI
8.
Sept lumières fugitives op 55 - VII

Amers

9.
Amers

Sept préludes op 70

10.
Sept préludes op 70 - I
11.
Sept préludes op 70 - II
12.
Sept préludes op 70 - III
13.
Sept préludes op 70 - IV
14.
Sept préludes op 70 - V
15.
Sept préludes op 70 - VI
16.
Sept préludes op 70 - VII

Six préludes op 77

17.
Six préludes op 77 - I
18.
Six préludes op 77 - II
19.
Six préludes op 77 - III
20.
Six préludes op 77 - IV
21.
Six préludes op 77 - V
22.
Six préludes op 77 - VI

CD n°2

Onze préludes op 78

1.
Onze préludes op 78 - I
2.
Onze préludes op 78 - II
3.
Onze préludes op 78 - III
4.
Onze préludes op 78 - IV
5.
Onze préludes op 78 - V
6.
Onze préludes op 78 - VI
7.
Onze préludes op 78 - VII
8.
Onze préludes op 78 - VIII
9.
Onze préludes op 78 - IX
10.
Onze préludes op 78 - X
11.
Onze préludes op 78 - XI

Huit pièces op 6

12.
Huit pièces op 6 - I
13.
Huit pièces op 6 - II
14.
Huit pièces op 6 - III
15.
Huit pièces op 6 - IV
16.
Huit pièces op 6 - V
17.
Huit pièces op 6 - VI
18.
Huit pièces op 6 - VII
19.
Huit pièces op 6 - VIII

Uno

20.
Uno

Blue Toccata op 66

21.
Blue Toccata op 66


Total playing time: CD 1 : 59'00 / CD 2 : 52'06

AR RE-SE 2019-8

Available in March 2020 !

Dans le geste créateur de Florentine Mulsant, le piano est à la fois baguette de sourcier et vecteur d’inspiration poétique. Dans les pages qu’elle consacre à l’instrument, elle cultive volontiers l’esprit de la variation et une approche formelle très resserrée, une approche quintessenciée.

De la houle passionnée qui sous-tend les Amers op. 4, d’après Saint-John Perse (1984) à la concision émotionnelle des Six Préludes op. 77 (2018), le piano de Florentine Mulsant se veut imagier sans jamais être directement illustratif, poétique sans emphase, expressif et pourtant toujours pudique, intense mais secret, virtuose sans extraversion. Les variations qui vont animer Uno op. 8 (1992) ou la Passacaille op. 29 (2004) n’ont rien de l’application d’une technique scholastique, mais tout à voir avec un subtil jeu de reflets. Les Sept Lumières fugitives op. 55 (2014) laissent aisément percer une tendresse qui équilibre dans l’oeuvre les grands élans qui la traversent, de même que le cycle, très architecturé des 11 Préludes op. 78 (2018). La Blue Toccata op. 66 (2016) entretient également ce dialogue fructueux entre virtuosité et intériorité, entre geste instrumental et exigence poétique.

Pour Florentine Mulsant, l’instrument n’est pas simplement le dispensateur de pages chatoyantes ou colorées, il est l’interprète privilégié et subtil des mouvements du coeur, dans ce qu’ils ont de plus précieux et de plus intense.